Notre monde est en évolution. Notre population est en expansion. Les Nations Unies prévoient 9 milliards d’habitants sur Terre d’ici 2050.

6,25 milliards de personnes vivront dans les villes.

Cela signifie que nous devons revoir la manière dont nous planifions, construisons et entretenons nos centres urbains. Nous devons construire des villes meilleures. Nous avons l'occasion de transformer des vies si nous convenons de relever maintenant les défis émergents de l'urbanisation.

Nous devons construire des villes meilleures pour les gens qui y habitent, en les rendant plus accessibles à tous.

Congestion, smog, effet d'îlot de chaleur, baisses de tension électrique, inondations, pénurie de logements abordables, d'écoles ou de lits d'hôpitaux : à l'heure actuelle, les villes canadiennes font face à tous ces problèmes. Mais si nous changeons notre conception des villes, nous pouvons changer leur performance.

En nous concentrant sur la croissance intelligente. En pensant à long terme. En étudiant l'interaction des gens avec leur environnement bâti et en cherchant comment l'améliorer. En pensant aux options multi-usages et en donnant à chaque édifice plus d'une vocation. Lorsque nous réussirons, nos villes seront en mesure de recevoir une plus grande population. Une population plus saine. Plus heureuse. Plus en sécurité. Plus prospère et plus productive.

Nous souhaitons faire du Canada le meilleur endroit où vivre au monde. Nous souhaitons le voir faire concurrence au reste du monde et gagner. Nous souhaitons faire de nos moteurs sociaux et économiques – nos centres urbains – l'envie de tous les autres pays.

C'est pourquoi nous voulons construire des villes meilleures.